4 raisons d’utiliser les épices pendant l’épidémie ?

Née à l’Ile de la Réunion, de grands-parents natifs d’Algérie et d’un papa du Maroc, … ( je suis blonde aux yeux bleus 🙂 , les épices font comme ainsi dire partis de mon ADN. Petite, j’ai grandi dans un univers disons exotique, du moins c’est ce que pensaient mes amis. Lorsque je disais être née à l’Ile de la Réunion, on me regardait bizarrement. Lorsque je demandais un sirop « Fruit de la passion », je devenais une extraterrestre. Ma meilleure amie m’a d’ailleurs un jour avouait :  » tu faisais tout pour te faire remarquer »… Euh pas vraiment. A la maison, dans l’assiette c’était le festival des saveurs. Ma maman nostalgique de sa vie sous les tropiques, nous faisait voyager autour de la table. Quel bonheur ! Et ma grand-mère avait transmis à sa belle fille, ma maman, ses secrets rapportés du Magreb. Le cumin, alias  » Kamoun » c’était les souvenirs d’enfance de mon papa, la signature culinaire de ma maman.

Vous l’aurez compris, cela me démangeait depuis longtemps de vous en parler. Et comme la crise sanitaire actuelle m’a donné une raison de plus de vous inciter à utiliser les épices, j’ai décidé de vous les livrer

Utiliser les épices, c’est un gain de temps assuré

Utiliser  les épices et aromates, c’est dans mon ADN. Aussi je réalise combien utiliser des condiments fait gagner du temps. On peut cuisiner des recettes très simples et savoureuses, même pour les débutants, à base d’un seul ingrédient, si on l’agrémente de saveurs exotiques. J’adore par exemple les baies roses écrasées au pilon sur une salade d’endives aux noix, le velouté de chou-fleur aux graines de cumin, les courgettes au cumin confites au four,  le carry poulet au curcuma, la salade de carotte citron et coriandre… Des recettes que vous trouverez dans mon livre.

Quant aux aromates, ils apporteront beaucoup de goût à vos sauces. L’autre avantage à utiliser les épices. : cela prend moins de place dans les placards que d’utiliser une multitude d’ingrédients et elles se conservent longtemps.

Salade dendives aux baies roses

Les épices, une denrée encore peu plébiscitée

En ce moment, les rayons sont dévalisés, c’est assez terrifiant. En revanche, l’étagère de chez Ducros est toujours très bien achalandée. Pourquoi ? La raison est à mon sens assez simple. On se dit que s’il y a pénurie, on ne se nourrira pas d’épices. Très juste. Sauf que les épices cela vous permet de cuisiner une très grande variété de plats avec seulement une petite cuillère à café ! Alors je vous le dis, mais gardez le secret, ruez-vous sur les meubles Ducros-Vahiné 🙂

Les épices, pour booster votre immunité

On en entend beaucoup parler : les bienfaits des épices et aromates ne sont plus à prouver. Elles sont pour beaucoup anti-oxydants. Le curcuma par exemple aux effets anti-inflammatoires et antioxydants aidera à booster votre système immunitaire. Le gingembre également. Vous pouvez les ajouter à de nombreux plats en sauce tomate combinés avec de l’ail notamment et du curcuma.

Le cumin, mon épice préféré ! « Il est antalgique, anti-inflammatoire, antalgique, antispasmodique et antipyrétique. On l’emploie pour soulager les digestions difficiles, douleurs et spasmes de l’estomac et les douleurs menstruelles, gastrites, inflammations rhumatismales, hépatites,… ».

Quand je parle d’épices, je pense plus généralement aussi à tous ces condiments qui apportent cette petite touche sympathique à un plat : les graines de courge  protègent la prostate et permettent de stimuler le système immunitaire. Mais aussi les graines de sésame, fruits secs, que vous pouvez parsemer dans vos salades. En parlant de salade, n’oubliez pas également à utiliser des huiles première pression à froid de bonne qualité.  

Si vous souhaitez plus généralement savoir comment booster votre immunité, je vous invite à lire un article très intéressant sur le site  Aroma-coach.

Les épices, c’est le succès assuré

Lorsque ma fille est née, j’étais assez frustrée de préparer de simples purées de carotte, de courgettes,… Par ailleurs, parent on a tendance à croire que si on ne met pas de sel, la purée n’aura pas de goût et le bébé refusera de manger. Grosse erreur ! Premièrement le sel est prescrit , secundo les petits ne connaissent aucun goût. On peut donc tout leur faire goûter. Si votre tout petit recrache la purée que vous avez préparé avec tant d’amour, vos qualités de cuisinière ne sont pas à remettre en cause. Cela peut être la surprise, la texture, l’humeur du jour,… Alors essayer encore et encore.

Mais revenons à vos moutons. Tout cela pour dire que si vous n’êtes pas un marmiton et si vos petits devenus grands boudent les légumes, tournez-vous vers les épices. Une touche de cumin par ci, un peu de curry par là. Cela vous permettra de cuisiner très simplement et vos enfants, je parle par expérience, n’auront plus le goût de la courgette ou de la carotte en bouche mais celle de l’épice utilisée.

Vous l’aurez compris, même si cela représente une grande quantité de flacons et autres sachets, je vous invite à les utiliser sans modération !

Et vous quelle est votre épice préférée et quelle recette fait l’unanimité chez vous ?

4 raisons d’utiliser les épices pendant l’épidémie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *