Une pépite sichuanaise au coeur de Paris

Nous sommes au mois de février, celui de la fête du Nouvel an chinois. Quoi de mieux que de diner dans un restaurant chinois pour célébrer cet événement ? Et pourtant. Le Corona virus fait la une des journaux. Alors que certains ce seraient abstenus de mettre les pieds dans un petit bistrot chinois, pour ma part j’ai embarqué mon mari et les copains pour une soirée Sino-théatre. Non seulement rien ne me fait peur mais surtout je pense que les commerces où travaillent du personnel chinois doivent très probablement souffrir de ce malheureux virus. Alors ce mois-ci j’ai décidé de faire la publicité pour ce chouette pays.

Revenons à nos moutons. Nous voilà donc partis pour découvrir une petite pépite dans le 9ième arrondissement de Paris, entre Saint Georges et Pigale.

L’atelier Mala, le nom m’a de suite attiré. MA, fait référence au goût très épicé du poivre du Sichuan et LA, celui du petit piment rouge. «  Mala », deux ingrédients de base de cette cuisine si parfumée et relevée, l’un des joyaux de la gastronomie chinoise.

Dans ce petit « bistrot » tenu par de jeunes baroudeurs ayant vécu en Chine, on accroche de suite avec la décoration, sobre et moderne, l’accueil charmant, le service très rapide.

Du côté de la cuisine, quelle bonheur de retrouver les vrais saveurs sichuanaises. On a commencé par partager des entrées, toutes très bonnes : les raviolis Mala farcis au porc et gingembre, la salade de concombre à l’huile pimentée, la salade lotus et une mention spéciale pour la salade de champignons noirs, un classique de la cuisine chinoise traditionnelle. Je vous invite à la cuisiner. Margot Zhang, vous donnera une recette très simple sur son blog Recettes d’une chinoise. C’est hyper rapide et vraiment délicieux.

Nous avons poursuivi avec les très épicées pommes de terre sautées et le plat phare du Sichuan, le Mapo Tofu. Merci au charmant jeune homme de nous avoir prévenu ! Si le piment vous fait peur, à la commande vous pouvez choisir entre 3 forces d’épice, doux moyen ou relevé. 

Enfin, nous nous sommes laissés tentés par le  Ran Mian (nouilles au porc haché assaisonné au poivre du Sihuan et cacahuètes), un délice, tout comme le Suan Cai Mi Xian Boeuf (nouilles de riz en soupe avec du boeuf et du chou chinois mariné), un des classiques de la maison.

Coté dessert, je ne pourrai vous aiguiller car la pièce de théâtre nous attendait et nous avons du filer. Mais c’est sur j’y retournerai volontiers.

Atelier Mala 56, rue Notre-Dame de Lorette , 75009 Paris 01 40 34 10 37

Une pépite sichuanaise au coeur de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *