5 astuces incontournables pour réussir une soupe de légumes grand-mère

Quand je pense à la soupe de légumes, je me rappelle une odeur et une texture très particulière qui évoque les hivers de mon enfance. Chacun d’entre nous a probablement en mémoire un goût particulier : celui de la bonne soupe de sa grand-mère ou  de sa maman.

J’ai toujours pensé que la soupe de légumes était tellement simple à préparer. C’est d’ailleurs une des premières recettes que j’enseigne à mes apprentis nounous.  Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Combien de maman aimerait se lancer mais manque de confiance en elle, ont peur de ne pas réussir. Alors, j’aimerais avec cette recette permettre aux mamans , nounous, grand-pères, grand-mères, papas hésitants de se lancer en cuisine et prendre petit à petit confiance en eux. Car avec quelques petites astuces en tête, vous êtes sure de faire des heureux, vous y compris !

Autres avantages : elle est très rapide à réaliser et vous pouvez la conserver plusieurs jours ou la congeler. La recette Batch cooking par excellence !

  1. La bonne combinaison de légumes, tu choisiras

Avant tout c’est l’étal de votre maraicher qui vous guidera dans le choix des légumes. Mais voici les légumes que je vous recommande :

– une ou deux carottes et un oignon jaune pour la touche sucrée

– un navet : je le préfère à la pomme de terre. Contrairement à ce que l’on pense, le navet ne donne pas un goût amer et est moins calorique. Alors que la  fécule de la pomme de terre alourdie la consistance de la soupe. Si vous avez à la maison des ados jamais rassasiés, je conseille à la place quelques croutons de pain par exemple.

– un poireau avant une partie du vert pour l’apport en fibres

– une courgette ( j’utilise celles que j’ai congelées en automne)

Si vous recherchez la version papier, vous la retrouverez dans le livre Cuisine meiwenti. Cest par ici ou par là !

2. Certains légumes, tu éviteras

Je vous déconseille d’utiliser du chou-fleur, du brocoli, du potiron car leur goût prendra le dessus. Je préfère les utiliser dans un velouté mono légume avec un peu de crème liquide et quelques épices. Quand au céleri, c’est une affaire de goût mais je trouve son goût trop prononcé.

3. Les restes, tu ajouteras

Ma maman est une adepte zéro waste avant l’heure. Elle ajoute souvent les restes dans la soupe : un reste de viande, un bout de quiche,… Bref tout ce qui lui passe sous la main. Ainsi vous éviterez le gaspillage, viderez votre réfrigérateur des restes qui vous encombrent et cela apportera un très bon goût et bien plus naturel qu’un bouillon cube !

3. Finement les légumes, tu couperas

J’ai longtemps coupé mes légumes en gros morceaux pour gagner du temps à la découpe. Pour moi, la cuisine c’est un plaisir du quotidien mais ça doit rester rapide 

Double erreur de ma part : couper les légumes finement c’est l’assurance de gagner du temps au moment de la cuisson. Par ailleurs, plus le temps de cuisson est réduit, plus vous conserverez les vitamines. Mais vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?

Pensez également à faire cuire tout d’abord les carottes puis le navet, l’oignon et le poireau et ajouter à fin la courgette dont le temps de cuisson est plus court.

4. Le bouillon, tu garderas

Enfin, recouvrez vos légumes de plus d’eau que nécessaire. En fin de cuisson, versez une partie du bouillon dans une boite hermétique que vous congèlerez et réutiliserez pour une prochaine soupe. Votre soupe qu’elle soit de légumes, au butternut, au potimarron, peu importe…. elle sera plus savoureuse et remplacera les très chimiques bouillons cube.

Il ne me reste plus qu’à vous indiquer de faire cuire environ 20-30 minutes à partir de la première ébullition. Plantez un couteau dans la carotte pour vérifier. Laissez refroidir. Puis versez une partie du bouillon pour une prochaine utilisation. Mixer la soupe selon la texture souhaitée. Servez avec un peu d’huile d’olive. Attention à l’utilisation de la crème fraiche. Si vous souhaitez en ajouter, faîtes le dans votre assiette car elle fait tourner la soupe plus rapidement.

Allez, il ne vous reste plus qu’à ! Et donnez moi des nouvelles ?

Au secours, je ne sais même pas faire une soupe de légumes !