Avant de démarrer un cursus de formation en ligne , j'aborde toujours le sujet des courses avec mes clients. Très souvent, ils me disent trouver plus simple de faire les courses eux-même car leur Ayi ne sait pas faire les courses, qu'elle se concentre uniquement sur les produits frais type fruits et légumes, ou encore qu'elle les fait mais à reculons ou tout simplement refuse catégoriquement de les faire ...

caddy-supermarché en chine

ENGLISH VERSION

Before expat families register for an online Ayi training course, I always approach the subject of shopping. Often they tell me to find it easier to do the shopping themselves because their Ayi does not really know how to shop, that she shops only for fresh products like fruits and vegetables, or she sometimes even categorically refuses to be in charge of shopping.

Have you once put yourself in your Ayi’s shoes and tried to understand why?

There are some very simple reasons for resistance.

First, make sure that this is not a practical issue:

– Perhaps she considers that she has enough work or that it is not her job. Or she thinks you have enough time to handle it. This is quite possible. One of my students told me one day, “But why does not she do the shopping? She does not work after all … ”

– If shopping means walking or cycling and carrying heavy bags, that is understandable. A little help from a driver might resolve the issue.

But in most cases, this is a matter of apprehension.

Your Ayi is afraid of making a mistake and coming back with the wrong products. Buying fruits and vegetables is not rocket science, but buying meat, fish, or imported products can be a real headache. Here are the reasons:

– You will have noticed that we do not necessarily eat the same meats. Pork and chicken are part of their everyday life. We appreciate beef and lamb; meat they eat little or very little. Moreover the way of cutting meats is often different.

– Your Ayi is not comfortable in a supermarket of imported goods. She is lost in the different aisles, and doesn’t know the brands. She cannot decode the labels. Do you remember the first time you set foot in Carrefour? I remember it as if it were yesterday, what a stress. Yet it was 10 years ago!

– Alternatively, she might be lost with all the different brands and will not know which brand to choose if the one you use in general is out of stock.

– She will naturally buy cheap, local products with Chinese inscriptions that she can understand. The prices of imported products are so disconnected from her level of income that she doesn’t want to spend astronomical sums. Let me give you an example. Imported fresh mozzarella costs between RMB 30 and RMB 90 per package! The price is one to three times her hourly salary and the equivalent of a meal for a family in a local restaurant.

– Finally, she might be confused with all the different brands and product varieties. How can she find Emmental or Cheddar sold in squares for hamburgers, shredded in a bag, or in bloc.

ayi supermarché

As you can see, there are good reasons for not wanting to go shopping.

So how do you overcome these hurdles?

You can simply tell yourself that your Ayi will be in charge of fresh products. On your side, online supermarkets like Epermarket.com in Shanghai or Carrefour have many imported products but also fresh products like meat. So why complicate your life with forcing your Ayi to shop?

Otherwise this is what I always advise. You can start by going to the supermarket together. Explain her how it is organized, where to find the products, what brands you like, and give her choices. Spend a moment in the meat department to explain the pieces you like. Show her where the expiration dates are and other important points of shopping.

Another important point: reassure her. Tell her that if she is wrong, it is not dramatic. You will always be able to consume the product or bring it back.

Finally, the prices of imported products can make it uncomfortable for her and you too! So explain why it is so expensive, what the difference is compared to a similar Chinese product and why you are willing to spend that sum.

Alternatively, you can simply decide that your Ayi will be in charge of fresh products and you the rest. Online supermarkets like Epermarket.com in Shanghai or Carrefour.cn in the rest of the country have a very varied offer of imported products but also fresh products like some meatcuts sometimes difficult to find. So why do you complicate life?

Try these techniques and tell me about it!


FRENCH VERSION

Ne sous-estimez pas le stress que peut représenter faire les courses chez votre employée de maison .Une fois celle-ci employée, vous vous êtes peut être précipité pour lui demander de faire les courses sans avoir pris le temps de l’accompagner, d’en parler avec elle. Grosse erreur !

Avant de démarrer un cursus de formation en ligne, j’aborde toujours le sujet des courses avec mes clients. Très souvent, ils me disent trouver plus simple de faire les courses eux-même  ou que leur Ayi se charge d’acheter uniquement les produits frais type fruits et légumes, ou encore qu’elle les fait mais à reculons par peur de « ce je ne sais quoi »…

Vous êtes-vous une fois mis à la place de votre Ayi et avez essayé de comprendre pourquoi ? Il y a quelques raisons très simples à ces blocages.

Tout d’abord, vérifiez qu’il ne s’agit pas d’une question pratique :

  • Peut être considère t-elle avoir assez de travail ou n’être pas de son ressort. Ou elle pense que vous avez assez de temps pour vous en occuper. C’est tout à fait possible, une de mes étudiantes m’a dit un jour : “ mais pourquoi ne fait-elle pas les courses ? Elle ne travaille pas après tout…”
  • Si faire les courses signifie s’y rendre à pieds ou à vélo et porter des sacs très lourds, je peux la comprendre. Un peu d’aide débloquerait peut-être la situation.

Mais dans la plupart des cas, il s’agit d’une question d’appréhension.

Votre Ayi a peur de mal faire et de revenir avec les mauvais produits. Acheter des fruits et légumes n’a rien de sorcier mais se lancer dans l’achat de viande, poisson ou encore produits importés peut être un vrai casse -tête. En voici les raisons :

  • Vous aurez remarqué que nous ne mangeons pas nécessairement les même viandes. Le porc et le poulet font partis de leur quotidien. Nous apprécions le boeuf, l’agneau, des viandes qu’elles consomment pas ou très peu. Par ailleurs la coupe de la viande est très souvent différente.

Meat in China

  • Votre Ayi n’est pas à l’aise dans un supermarché de produits importés. Elle ne s’y retrouve pas dans les rayons, a du mal à déchiffrer les étiquettes. Vous souvenez-vous la première fois que vous avez mis les pieds chez Carrefour ? Moi je m’en souviens comme si c’était hier, quel stress. Pourtant c’était il y a 10 ans !
  • Autre possibilité, elle est perdue face aux différentes marques et ne saura quelle marque choisir si celle que vous utilisez est en rupture de stock. Est-ce que vous utilisez de l »huile végétale  » 蔬菜油“,de l’huile de Canola, de l’huile de tournesol, de maïs,…
  • Elle va naturellement acheter des produits bon marché, locaux avec des inscriptions en chinois qu’elle peut comprendre. Les prix des produits importés sont tellement déconnectés de son niveau de vie, qu’elle ne veut pas dépenser des sommes astronomiques. Je vous donne une exemple. De la mozzarella fraiche importée coute entre 30 et 90 rmb le paquet. Soit 1 à 3 fois son salaire horaire ! L’équivalent d’une semaine de repas dans un restaurant de quartier.
  • Enfin, elle n’arrive pas à décrypter ce qui est inscrit sur les packaging. Comment s’y retrouver avec de l’Emmental en carré pour les hamburgers, le gruyère râpé d’une marque, le gruyère en bloc d’une autre.

Vous l’aurez compris, cela représente de bonnes raisons de ne pas vouloir faire les courses.

Alors comment s’y prendre ?

 Voici ce que je conseille toujours :

Vous pouvez commencer par aller au supermarché ensemble. Chose que vous n’avez peut être jamais fait. Lui expliquer comment celui-ci est organisé, où trouver les produits, quelles marques vous aimez et lui donner des choix. Passez un moment au rayon viande pour lui expliquer les morceaux que vous aimez. En profiter, pour lui montrer où se trouvent les dates de péremption,… Retournez-y de temps à autre, elle aura régulièrement des interrogations.

Autre point important, rassurez-là : dites-lui que si elle se trompe, c’est loin d’être dramatique. Vous pourrez toujours consommer le produit ou le rapporter.

Enfin, les prix des produits importés peuvent la mettre mal à l’aise et vous aussi ! Alors, expliquez-lui pourquoi c’est si cher, qu’est ce qui fait la différence avec un produit similaire chinois et pourquoi vous êtes prêt à dépenser cette somme.

Sinon, vous pouvez tout simplement décider que votre Ayi sera en charge des courses de frais et vous du reste. Des sites en ligne comme Epermarket.com à Shanghai ou Carrefour.cn dans le reste du pays ont une offre très variée de produits importés mais aussi de produits frais notamment de viande parfois difficile à trouver. Alors pourquoi vous compliquez la vie ?

Essayez ces quelques techniques et dites m’en des nouvelles !

Help! My Ayi won’t grocery shop…