ENGLISH version

We often imagine holidays of an expat’s wife as being relaxing : being able to chill around a swimming pool, reading the last book in vogue under a shaded tree with grasshopper sounds in the back. Yet, coming home often means having to rush around : visiting family, friends, doctor’s appointments, shopping to fill up cases…You know that, right ? At the end of summer, she only dreams of one thing : going home and being on holiday ! For me, my way of relaxing and escaping to remember all the lovely holiday memories is to go to shops and markets.

I am not a dreamer or contemplative but as soon as I enter a butchers, a fishmongers or a cheesemongers…I love looking around the beautiful window displays : the numerous choice of various pieces of beef, cheese, stalls of fish with bright eyes…My friends often wonder : how can you be amazed by pieces of beef, cheese or sardines ? I have to say, it is definitely possible. I feel emotion seeing a russian tomato, a piece of Bavette, a delicious Banon or a Jesus !

I make the most of it to talk for hours with the butcher, ask him about different pieces of meat, how to prepare it… It finally isn’t on my sunbed that I dream but in front of a window display of the colors of the chinese flag.

I often say to myself : do you realize how lucky you are to have such a wonderful cultural heritage but also to have such a large choice of hundreds of varieties of fruit, vegetable, which have a unique taste… And, I am not talking about our key food : cheese.It makes me think of a funny quote of the General De Gaulle : « How do you want to govern a country with more than 300 varieties of cheese ! ».

As you can see, I live « cooking », sleep « cooking » and breath « cooking ». It is my life !

IMG_0261

————-

EN FRANCAIS !

Le retour au pays ou la course contre la montre !

On imagine souvent les vacances de la femme d’expat comme relaxante : à passer ses journées d’été à parfaire son bronzage au bord d’une piscine, à dévorer le dernier roman à la mode à l’ombre d’un pin parasol, avec en arrière plan le chant des cigales. Et pourtant, le retour au pays est souvent synonyme de course contre la montre : visite de la famille, des amis, rendez-vous chez divers médecins, courses et shopping pour remplir les valises,… Bref, à la fin de l’été, elle ne rêve que d’une chose : rentrez à la maison et prendre des vacances ! Alors pour moi, ma manière de m’évader, me reposer et faire le plein de beaux souvenirs de vacances c’est aller faire le tour des commerçants et les marchés.

La charcuterie

Je ne suis pas de nature rêveuse ou contemplative mais dès que j’entre chez un boucher, un poissonnier, un fromager… j’éprouve un plaisir immense à dévorer du regard ces vitrines si joliment arrangées : le choix innombrable de pièces de bœuf diverses et variées, les étales de poisson aux yeux brillants… Mes amies s’interrogent : comment peut-on s’extasier devant une pièce de bœuf, un picodon ou des sardines ? Si si c’est possible. Je vibre pour une belle tomate russe, un tranche de bavette, un délicieux Banon sans parler d’un Jésus ! J’en profite pour discuter des heures avec le boucher, l’interroger sur tel ou tel morceau, comment le préparer, … Ce n’est finalement pas sur mon transat que je rêvasse mais bien devant une vitrine de la couleur du drapeau chinois.

Souvent je me dis : te rends-tu compte de la chance que tu as d’avoir accès à un tel patrimoine culturel mais aussi celle d’avoir le choix parmi des centaines de variétés de fruits, légumes, qui ont un goût unique… S’en parler de l’un de nos produit phare : le fromage. Cela me fait d’ailleurs penser à une citation rigolote du général De gaulle“ Comment voulez-vous gouverner un pays avec plus de 300 sortes de fromage”! Vous l’aurez compris, je vis “cuisine”, dors “cuisine”, respire”cuisine”. C’est ma raison d’être 🙂

Pour illustrer, cet article qui m’est cher, voici quelques photos souvenir de vacances avec en prime un cliché de ma tomate préférée : la tomate Russe cultivée par mon papa !

Going back home and having to run around !
Étiqueté avec :